» » Les petits mots de la bouche


 

Les petits maux de la bouche :

 

 

 

80 % de la population se dit confrontée à des aphtes, gingivites et autres petites lésions de la bouche.

Ces maux de bouche d’une grande banalité n’en sont pas moins gênants par les douleurs qu’ils entraînent. Certains ne sont pas aussi bénins que l’on peut le penser.

 

Qu'est ce qu'un aphte ?

 

Les aphtes sont de petites ulcérations superficielles qui atteignent la langue, le plancher de la bouche ou les gencives, parfois la face interne des joues. Elles provoquent une sensation de brûlure.

Leur apparition est inconnue mais favorisée par certains facteurs : stress, cigarette et certains aliments…

Ils disparaissent généralement en une dizaine de jours. 

 

Conseils pratiques :

Il est possible de soulager les symptômes de l'aphte par l'application de solutions ou de gels anti inflammatoire, antiseptique ou antalgique disponibles en pharmacie. 

Le traitement préventif repose sur la suppression de certains facteurs déclenchants tels que fruits secs (noix, amandes…), certains fromages comme le gruyère.

 

Attention à la gingivite :

 

Les gingivites ou inflammations des gencives sont facilement reconnaissables : les gencives sont gonflées, rouges, douloureuses et saignent lorsque l’on se brosse les dents. Une gingivite localisée est souvent due à la présence de débris alimentaires entre deux dents, responsables d’une prolifération microbienne. L’usage du fil de soie dentaire ou d’un jet suffira à déloger ces intrus et à guérir la gingivite. Une bonne hygiène dentaire devrait permettre d’éviter ces épisodes.

 

Les inflammations chroniques de la gencive liées aux plaques dentaires sont plus insidieuses et beaucoup plus dangereuses. En effet, elles peuvent conduire à la maladie parodontale et au déchaussement des dents. Si elle n’est pas éliminée par une hygiène rigoureuse, la plaque entraîne la formation de tartre et la multiplication des bactéries. Laissés en place, ces dépôts vont entraîner à la longue la formation de poches entre les dents et la gencive, véritables nids pour les germes qui vont proliférer. Cette infection chronique entraîne une parodontite, c’est-à-dire une inflammation des tissus qui entourent la dent. Le stade suivant est la destruction de l’os autour des dents. Ces dernières deviennent de plus en plus mobiles, puis tombent. Cette évolution peut être ralentie par une hygiène rigoureuse et des détartrages réguliers, au stade initial. Lorsque des poches sont formées, le dentiste peut effectuer un curetage sous anesthésie locale pour éliminer le tartre et les bactéries.

Certaines études indiquent qu’entre 35 et 45 ans, 80 % de la population a une inflammation gingivale et 20 % une véritable parodontite. Cette dernière est plus fréquente chez les diabétiques, les fumeurs et les personnes immunodéprimées. Il est important de ne pas négliger ces foyers d’infection chronique car ils peuvent entraîner des complications en cas de maladie cardiaque, ainsi que chez les personnes âgées ou immunodéprimées.

 

Conseils pratiques :

Après chaque brossage il peut être recommandé d'utiliser un bain de bouche anti bactérien et apaisant pour les gencives sensibles.

Utiliser une brosse a dents souple pour moins agresser la gencive.

En cas de persistance des symptômes au delà de 5 jours, une consultation médicale s'impose. 

Besoin d'un conseil ?

04 76 98 01 51

DU LUNDI AU VENDREDI: 9H 12H/15H 18H

     SAMEDI: 9H 12H